Bonne nuit en poésie : Des poèmes qui enflamment vos cœurs

Découvrez les plus beaux textes sur la nuit pour exprimer vos vœux de bonne nuit à travers des poèmes uniques. Inspirez-vous sur notre site de poésie

Bienvenue dans notre article dédié à la poésie nocturne et aux poèmes qui éclairent vos nuits d'amour et de tendresse. La nuit est un moment propice à l'introspection, à la douceur et à la connexion avec nos êtres chers. Quoi de plus merveilleux que de clôturer la journée en partageant des mots poétiques qui réchauffent les cœurs et évoquent les sentiments les plus profonds ? Dans cet article, nous vous invitons à plonger dans un univers de poèmes choisis avec soin, qui expriment la magie de la nuit, la beauté des émotions amoureuses et l'étreinte de la tendresse. Préparez-vous à être transporté(e) dans un voyage poétique où chaque vers résonne comme une étoile brillante dans le ciel obscur de la nuit.

Article mis à jour le 29/05/2023, publié initialement le 31/10/2013
image d'une nuit romantique
Bonne & Douce Nuit Romantique

Les plus beaux poèmes de Bonne Nuit :

Voyagez à travers les poèmes français les plus célèbres et magnifiques, dédiés à la nuit, la lune et les étoiles. Cette sélection personnelle réunit des joyaux incontournables, choisis selon mes préférences et leur présence dans d'illustres anthologies de la poésie française.
Victor Hugo : Nuits de juin
Poème : Nuit de juin 
Laissez-vous emporter par la douceur des mots et laissez les poèmes illuminer vos nuits d'amour et de tendresse.
Oh astre de la nuit, si belle est ton aura,
Que tout devient magique, et même bien au-delà.
Tu recouvres la terre d'un voile mystérieux,
Tu fermes les paupières, tu rends tout silencieux.

Tu règnes en Maître d'Œuvre, en faisant des merveilles,
Tu encenses l'atmosphère, pour la rendre sans pareil.
Mais tu prends garde aussi, aux pauvres malheureux,
Qui n'ont que la misère, dans le fond de leurs yeux.

Tu rends ce monde moins triste, durant quelques instants,
Tu fais un nid d'amour, pour les jeunes amants.
Et tu peux d'un seul geste, faire entendre le silence,
Et calmer dans nos coeurs, cette peur incessante.

Au terme de ton règne, se lève le soleil,
Pour éclairer l'azur, de ces mille merveilles.
Alors tout doucement tu vas te retirer,
Attendre la fin du jour, pour tout recommencer…
© Marie-Rose Porte

Bonne nuit mon amour

Je voudrais que tu écoutes le vent
T'apporter mes mots d'amants
Une petite fée te tiendra compagnie
Quand tu te sentiras seule la nuit.
Elle te racontera ses histoires sans lendemain
Espérant te donner des rêves satins.
La lune en croissant, toute douce,
Fera sa lumière tamisée, presque rousse.
Je voudrais que tu boives ces gouttes de pluie ; 
Baisers à tes lèvres chaudes, qu'elles adoucissent.
Et, délicatement, sans quitter ton lit,
Un tapis volant t'emporte au bout de la nuit.
Au matin, sourire aux lèvres, visage reposé,
Tu me raconteras tes rêves, enchantée.

Tu es la douceur de mes nuits

Avec toi mon âme s'épanouit,
Toi l'amour de mes nuits.
Doucement je veux entendre
De ta bouche sensuelle me murmurer,
A mon oreille tes tendres mots d'amour.
Je veux sentir ton souffle chaud.

De tes suaves baisers et la douceur de tes caresses.
J'aime sentir frémir ton corps nu, parfumé.
Et partager avec toi tes désirs enflammés.
Quand tes mains folles empressées,
Caressent mon corps brûlant de passion.
Je sens dans mes veines l'excitation,
Et nos corps tourbillonnent,
Dans l'extase d'un grand bonheur.
Et nos langoureux soupirs s'envolent,
Dans la romance de cette douce nuit.

L'ange de mes nuits

Qui es-tu bel ange de mes nuits ?
Au regard doux, au regard ensorcelant,
Corps de velours, joli corps provocant.
Pénétrant dans mon cœur, dans mon âme endormie,
Inondant de lumière mes nuits normes et grises.

Qui es-tu bel ange de mes nuits ?
Poser sur mes paupières close,
Ta bouche en fleur , au parfum de rose.
Naîssant en mon cœur des sentiments intenses,
M'entraînant vers le plaisir des sens.

Qui es-tu bel anges de mes nuits ?
En plein de la nuit et d'obscurité,
T'infiltrer dans mon lit, dans mes pensée.
Désireux de mon corps, de ma sève qui dort.
Naît en mon âme cette folle envie,
Prendre goût à ta douce folie.
© Macha

Nuit d’amour

Lorsqu’à la nuit, les esprits se livrent
Aux plaisirs des saturnales
Quand la lune est ronde et pâle
Et que nos deux corps, d’amour, sont ivres.

C’est une plage noire, au ciel étoilé
Une mer étale, au murmure incessant
Et c’est son corps à présent dévoilé
Qui me susurre son chant caressant.

Et lorsque l’aube nous surprend
Revêtant sa robe de vestale
Aux magnifiques tons d’argent
Et que nos deux corps, d’amour, s’emballent.

C’est une rivière, aux eaux riantes
Une clairière, aux ombres mouvantes.
Et c’est nos corps enlacés maintenant
Qui chantent l’hymne à notre amour si grand.

Aussi, peu m’importe, du temps ou du lieu,
Pour t’aimer, mon amour, il me suffit de te voir
Et de savoir notre amour au beau milieu
De ton cœur, protégé contre le désespoir.
©️ Yves Le Guern - 28 août 1992

Le fantôme de mes nuits

Je voudrais te dire "je t'aime"
comme j'écris un poème.
Le laisser s'écouler de mon âme en peine,
de ne te connaître qu' à peine.

Je voudrais dans le lac de tes yeux
pouvoir espérer des jours heureux.
Et rêver de tes mains, de ton corps,
à pouvoir vivre encore.

Mais tu viens dès minuit
comme le fantôme de mes nuits.
Tu harcèles mon sommeil,
en attendant le soleil.

Tu arpentes mes rêves
chaque soir sans trêve.
Et même si j'en crève,
j'attends ta lueur brève.

Je voudrais te dire "je t'aime"
comme j'écris un poème.
Le laisser s'écouler de mon âme en peine
de te connaître qu' à peine.

Mais toi tu avives mon tourment,
dans ces couloirs du temps.
Tu te hasardes et tu prétends,
que l'amour de toi me méprend.

Tu n'es qu'un spectre, une fumée
une folie que je dois abandonner.
Mais tu marches en mon esprit,
tel un chevalier ravi.

Oublie-moi,
délivre-moi,
mes amours sont à moi,
retourne-t'en chez toi.

Mais tu viens dès minuit
comme le fantôme de mes nuits.
Tu harcèles mon sommeil
en attendant le soleil.

Qui saura me délivrer,
qui saura m'aimer,
me forcer à oublier,
qu'un fantôme a cru m'aimer.
© Morine

Échos de l'amour dans la nuit éternelle

Dans la nuit refleurit le souvenir qui bouge
La fenêtre est ouverte aux songes du passé,
Tes yeux sont toujours bleus et ma chemise est rouge
Du sang de ton cœur tendre au fil du Temps blessé.

Et notre vie défile au rythme des horloges
Dans l'opaque cité encombrée de dormeurs -
Au spectacle du Temps et aux premières loges
Nous attendons la fin et ses grandes clameurs.

Notre train est parti et en rase campagne
Il salue en passant, de sa trompe à vapeur,
Le ciel, le vent, la mer - L'amour nous accompagne
Aux confins du désert où commence la peur.

Et c'est là, maintenant, la minute éternelle
Où les coeurs absorbés à l'écoute des coeurs
Voient se lever le jour, comme la sentinelle
Qui guette fixement les premières lueurs.
© Denis Lefèvre

Une Nuit Romantique

Une Nuit Romantique
Nuit d'Amour - Nuit Romantique
Romantique est la nuit 
Éclairée d'une bougie 
Parfumée par les fleurs 
Les prémices du bonheur 
Mon cœur est en émoi 
Quand tu me prends dans tes bras 
Pour une étreinte passionnée 
Pour un baiser insensé 

Quand la danse de l'amour 
Commence son premier tour 
Rien n'a plus d'importance 
Que ce moment de transe 

Un moment de magie 
Ou tout est féerie 
Tout est beau à nos yeux 
En cet instant merveilleux 

Puis retour au calme 
Avec un "je t'aime"
 Chuchoté à l'oreille 
Au bord du sommeil 

L'amour est si beau 
C'est un divin cadeau 
Quand on le vit à deux 
Alors on est heureux 
©️ Rym

Une nuit sans lune

Je contemple longuement le ciel
Je deviens un peu dingue, cinglé
Sans ma belle lune c'est cruel
Je ne me sens plus, suis fâché.

Le sublime art des symphonies
Je trouve l'obscurité un sacrilège
Une nuit sans étoiles n'est jolie
Comme musique sans solfège.

Je me sens si faible, jamais à l’aise
Franchement ses absences me troublent 
La nuit sans elle, c’est déjà le malaise 
La solitude pour moi devient double.

Prendre un cocktail à mes côtés
Parce qu'elle représente la lumière 
Quand est présente l'étoile du berger 
Je crois qu'elle m'aide à faire ma prière.

Suis-je devenu sans doute anormal
Qu’importe, je m'en fiche après tout
L'amour devrait être une pure morale
Et c'est ce que vraiment me rend fou.
© M. Riahi 

La nuit c'est toi et moi

La nuit c'est une chanson
qui se chante tout bas
La nuit c'est toi et moi
endrapés dans nos bras.

Pour faire tourner le monde
au bout de nos dix doigts
je danse avec toi
une valse rebelle.

Et pour que ton cœur gronde
d'un souffle de tendresse
je serre tout contre moi
ton corps et ta détresse.

La nuit tu vas chercher
la raison dans ta voix
et tu me dis tout bas
viens danser avec moi.

La nuit les pas de deux
se multiplient par quatre
et les hanches se courbent
dans un rythme endiablé.

Les mains se frôlent à peine
jouant de la magie
des corps qui se retiennent
l'un vers l'autre reviennent.

Et les yeux dans les yeux
s'attachant, amoureux
équilibrant leur geste
élégance du monde.

Ils reculent d'un pas
pour bientôt se rejoindre
fusionnant en leur chair
l'émouvante cadence.

La main guidant le sens
de la robe qui lève
pour donner la couleur
rougeoyante de ses lèvres.

Tourbillonnant en flots
env'loppé par le ciel
immaculé d'étoiles
la nuit les ensorcelle.

La nuit c'est une chanson
qui se chante tout bas
La nuit c'est une chanson
la nuit c'est toi et moi...
© Pierre Tronc

Les plus beaux textes sur la nuit, les étoiles et la lune :

Plongez dans la magie de la nuit avec les plus beaux textes qui lui sont dédiés. Des mots envoûtants, des émotions intenses et des paysages poétiques se mêlent pour célébrer la beauté mystérieuse de l'obscurité. Découvrez ces joyaux littéraires qui illuminent les heures nocturnes et captivent nos âmes dans un voyage au cœur de la nuit.

Le coucher du soleil romantique de Baudelaire

Charles Baudelaire dans Les Fleurs du mal
Le coucher du soleil romantique de Charles BAUDELAIRE

La nuit

Mystérieuse contrée
Que j'aime observer
Profondeur de l'oubli
Amie ou ennemie?
A certain elle conduit à l'ennui
D'autres à la vie

J'aime la nuit
Pour ses secrets
Elle réunit les âmes égarées
Torturées par le silence
Dans des rêves oubliés
Loin de la souffrance
© Estel Fogo

Éclats célestes : Quand la nuit révèle ses secrets

La nuit resplendit comme le jour
Des ombres de son palais surgissent des lueurs
Celles des constellations éclairant tour à tour
Les trésors de la terre où dort le vrai bonheur

Elle descend chaque jour et obscurcit la terre
Mais les étoiles brillent à leur poste de veille
Eloignant les ténèbres, redonnant la lumière
Aux malheureux qui souffrent et perdent le sommeil

Au loin dans l'horizon, dans l'enfer des prisons
Des hommes gémissent dans les bras de la nuit
Blessés dans leur chair, ils attendent l'exécution
La honte couvre leur visage, leur condition dépérie

La nuit épouvante et rend folles les âmes
Nos yeux sont aveugles et des fauves nous cernent
L'ombre de la mort rôde autour des femmes
Les frôlants dans leur course et cherchant à les perdre

La lune délicieuse, fidèle servante du ciel
Laisse couler sur la terre le miel de ses rayons
Eclairant tout à tour les doux anges qui veillent
Pour que nos nuits soient douces et nos rêves de coton
© Gisèle Guibert

Clair de lune, Paul Verlaine

Fêtes Galantes de Paul Verlaine
Clair de lune, poème de Paul Verlaine
💡 À découvrir aussi : 
Poèmes et poésie de Paul Verlaine
C’était par une nuit de clair de lune
Elle n’était pas de celle qui joue les importunes
Mais elle faisait ma bonne fortune
En guidant la pointe de ma plume
Je lui étais reconnaissant de sa veillée
Et sur sa demande, je me mis à scintiller
Brillant comme l’étoile accrochée au lustre
J’écrivais sous sa lumière qui s’incruste
J’avais les idées farfelues
Et j’étais comme perdu
Dans les méandres des mots à chercher
Dans la pioche de mes pensées haut perchées
J’étais aux aguets dans mon esprit fardé
J’épiais la moindre parcelle de mes idées
Mais elle ne venait pas
Mon cerveau était devenu stérile comme un trépas
Mais j’eu une illumination vers l’aube
Et je me mis à écrire que la lune était claire comme un globe
Et source inspiratrice de tant de nuits
Que je m’émerveillais à chaque tic tac de l’horloge qui s'ennuie
J’étais à la porte de mon texte
Et j’écrivais sous son prétexte
Je n’avais plus de complexe
Mais j'avais écris une fin perplexe
Et ma plume tomba sur le sol
le soleil monta dans un horizon qui me désole
Car je m’étais endormi sous le grand saule
C'était l'aspirine de mes nuits
L'aspirine qui guérit
Aspirine que l’on nomme aussi reine des prés
Je dormis sans maux de tête, comme un nouveau né
Donnant l’amitié au clair de lune
Pour rester dans mon intimité sous une couette de plumes
© Jean-Marc Avril

Le coin des poètes

Oh! Dieu, que n'as tu fais plus longues les nuits
Sur l'île de mes rêves, s'exiler ils sont venus
Penseurs sacrés qui d'une empreinte indélébile
Ont encrés un à un mes sens de poésies subtiles

De leurs suaves murmures ils embaument mon âme
Imprégnant mes pensées de mille et une rimes
Chevauchant mes nuits comme des princes en armes
Inondant mon esprit de poésies sublimes

Sur la toile de ma couche, tout engourdit mon corps
De leur présence enivré, le dur réveille fuit
Oh! anges divins et pâles qui chahutez mes nuits
De vos splendides poésies jaillit lumière de vie

De mes songes, au clair matin vous partirez
Mais, oh! combien déjà, de nuits prochaines je me languis
D'un long tunnel lumineux, vers moi bientôt vous reviendrez
Fantômes blancs et froids, d'étoiles d'idoles tout droit sortis

Pour ne jamais de vous, une nuit m'éloigner
A la lune éternelle, l'impossible j'ai demandé
Pour que vous appartiennent jusqu'à l'aube mes nuits
Au royaume des cieux, des prières j'accomplis

Que mes yeux alourdis par un profond sommeil
A jamais restent clos, là-haut sont les merveilles
D'où fleurissent les poésies de penseurs mystérieux
Dans un coin de ma nuit, ma main transcrit pour eux
© Gisèle Guibert

La nuit, lune et le poète

Il doit être trois heures, dans cette nuit tout dort.
Chacun trouve sa fleur au bleu jardin des rêves,
Et lui las de subir ses vieux regrets sans trêve,
Il tord son âme pour qu'elle s'écoule en rimes d'or.

La nuit s'est installée pour endormir le cœur,
Du poète assoupi sur sa lyre pensive,
Et la lune a écrit de sa plume oisive,
Le rêve composé. Ô la douce faveur !

Il a fuit la chambrée abritant ses poèmes,
Loin de ce qu'il exècre et loin de ceux qu'il aime,
Sur une terre vierge et sous un ciel nouveau,

Il va dire à la nuit le texte que la lune,
A composé pour lui sur sa page nocturne,
Pour ne pas oublier ce sonnet en cadeau.
© Gérard Sandipoete

Tristesses de la lune, Charles BAUDELAIRE

Tristesses de la lune - Charles BAUDELAIRE
Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal : Tristesses de la lune

Mon âme erre au milieu de la nuit

En une chaude soirée, après mon repos
Ma fine plume a tenu à mettre par écrit
Mes fantasmes, mes rêves et mes mots
Et les idées de tout ce que j'avais envie.

Même si les forêts n'ont pas de frissons,
Chant d'oiseau, bruit de source au bois,
Rien ne peut rivaliser ses jolies chansons,
Et le rythme et la tinte de sa belle voix.

Mon esprit a fréquenté des gens d'honneur
En amis, en grands copains de près ou de loin
Et j'ai supplié le bon Dieu, le grand donneur,
De garder juste le nécessaire à mes besoins.

J'ai tenu à étaler mes pensées, dire et lire
Des strophes de quatrains et des poèmes
Pleins, pleins, de souvenirs et de délires.
Et de beaux matins inondés de "je t'aime"

Mon âme erre au milieu des souvenirs
Ainsi ton magnifique image me suit,
L'émeraude que rien ne peut ternir
Une sereine étoile polaire de la nuit.

© Riahi

Étreintes nocturnes : Entre passion et solitude

Ta caresse frissonne mon échine
Et se perd en mes nuits coquines
Au profond de l'absence, vague
Ultime, transcendant la dague

Et dans mes nuits, je pense, je vis,
Je vis ma solitude d'écrits
Je me hais à damner mon âme
De sulfureux, l'amour se pâme.

Et dans mes nuits je t'aime, j'oublie,
Je m'oublie en ton paradis
A ta bouche fiévreuse, je rêve,
Morsure du temps, sans paix ni trêve.

Je bois à longs traits l'indécence
Au ciel de ton indifférence
Et je me ris de mes folies
A l'enfer de mes ennemis.

Et je meurs au petit matin
Où l'aurore fleurit le chemin
Ta caresse frissonne mon échine
Et se perd en mes nuits coquines
© Gabrielle Egger

Etoiles filantes, poème de François Coppée

Etoiles filantes - François COPPÉE
Poème Étoiles filantes - François Coppée
Susceptibles de vous plaire : Les plus beaux textes d'amour de la littérature 

Le secret de mes nuits

Silencieuse mémoire de porphyre alanguie
dans l’ombre cuivrée de nos anciennes gestes
exhalant inaudible un soupçon d’impatience
tu fermes les yeux aux souvenirs de nos liesses
et berces ton sommeil de désirs inassouvis

Sous les latitudes du tendre croise torpilleur
la carène bleutée de mon ventre qui glisse
au secret du sommet émouvant de ton anse
tes terres tremblent du soubresaut de tes cuisses
quand lentement je pénètre ta mer intérieure

Assis sur le bord du lit j’observe amusé
ton corps onduler sous la houle oubliée
et dans la solitude glacée de mes nuits, 
je regrette de t’avoir négligée.
© Tambours

Bonne nuit : Images, et jolies cartes virtuelles

Découvrez les plus belles images de Bonne nuit à partager sur Facebook et WhatsApp. Cliquez sur l'image pour la partager ou la télécharger.
image bonne nuit en hd
Bonne nuit !
Message de bonne nuit avec fleures
Jolis rêves et Douce Nuit
Joli hibou pendant une bonne nuit
Nuit étoilée
Doux rêves et Gros bisous
Texte de bonne nuit
Bonne et douce nuit
Douce Nuit
SMS bonne nuit romantique pour dire je t'aime.
SMS Bonne Nuit - Je t'aime !
💗 En relation :  Les petits SMS d'amour
Les SMS de bonne nuit avec image d'amour très romantique

images animées gif pour bonne nuit mon amour

Le plus beau SMS de Bonne Nuit

Message d'amour bonne nuit

Citations et Pensées sur la Nuit :

Citation de William Shakespeare sur Séparation, Nuit et Douleur
Citation Bonne nuit
Des citations et proverbes d'auteurs célèbres qui révèlent la véritable signification de la Nuit :
Des fois, l'inspiration m'échappe et je ne sais plus composer de poèmes, mais je prose mes sentiments jusqu'à l'ivresse totale ! Et je réalise qu'au creuset de nos vies, nos âmes déjà se fondent et s'enlacent chaque nuit, sous la magie des aurores. 
S'enfoncer dans la forêt, la nuit, constitue toujours une expérience quelque peu étrange. Jamais le regard ne sera assuré d'un repère tangible.
Citation de Pascal Dessaint. Extrait de "Cruelles natures". 
C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière.
Citation d'Edmond Rostand. Extrait de "Chantecler II, 3, Chantecler". 
Toute la nuit, j'ai cru entendre le chromosome en plus qui tournait en rond dans ma case en moins.
Citation de Raymond Devos, Extrait du "sketch Prêter l'oreille". 
Ainsi toujours poussés vers de nouveaux rivages, dans la nuit éternelle emportés sans retour, ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges jeter l'ancre un seul jour ?
Citation d'Alphonse de Lamartine. Extrait de "Premières Méditations poétiques, le Lac".
L'homme a beau étendre le cercle de ses idées, sa lumière n'est toujours qu'une étincelle promenée dans la nuit immense qui l'enveloppe.
Citation de Pierre Joseph Proudhon. Extrait de "Mélanges, I". 
L’été, la nuit, les bruits sont en fête.
Citation d'Edgar Allan Poe. Extrait de "A dream within a dream" 
La nuit tous les chants sont tristes.
Citation de Jacques Pater. Extrait de "Le Petit Pater illustré".
🎀 À découvrir aussi :

COMMENTAIRES

BLOGGER: 27
  1. Anonyme9/3/19

    This piece of writing will help the internet visitors for
    setting up new web site or even a weblog from start to end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Emmanuel20/5/20

      Aimons nous les uns les autres, et par amour soyons justes, bienveillants, pardonneurs, rigoureux, et même durs quand il le faut. Douce nuit a vous tous !

      Supprimer
  2. Nouveau relâchement de timidité pour l’envoi d’un message
    Simplement pour lui souhaiter bonne nuit, répondu par « à toi aussi »
    Je l’ai longtemps lu et relu, désiré davantage
    Et je t’ai rêvé durant toute la nuit, et les suivantes aussi
    Entrevues secrètes, instants magiques que nous seuls connaissons
    Intimité, complicité, bonheur à profusion
    Le temps viendra où je serai libre pour progresser
    Une passion qui semble s’approfondir pour mieux se perfectionner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne’ nuit!
      Fa’s pas trop d’bruit :
      J’fa’s d’l’insomnie!

      Supprimer
  3. Je te laisse dans les bras de cette nuit, je laisse les étoiles veiller sur toi, je te confie à eux jusqu’à ce que le soleil se lève et prenne la relève, et le moment venu je prendrais soin de toi. Je t'aime fort.

    RépondreSupprimer
  4. anne dupont7/7/20

    Bonne nuit ........même si nous ne resterons que des amis......après tout vous ne vouliez pas autre chose. Mais pourquoi?

    RépondreSupprimer
  5. Jean-François Pageau31/8/20

    Je vois doucement
    L’ombre de la nuit
    Envelopper les corniches
    De ces mansardes d’isolement.
    Le vent en voile,
    En étoffes de brume
    Se dépose délicatement
    À la surface de mes paupières
    Pour me retirer à nouveau
    De ce monde. Doucement s’installe
    Le silence d’une autre nuit
    Éloigné de toi, loin de nous.
    Les nymphes célestes
    En délire choraux
    Chantent mon infortune
    Aux dieux des dieux, mais en vain…
    Mes pensées en cordelettes
    Laiteuses, rebondissent
    Dans le verre vide
    De mon oublie, vide à nouveau
    Espérer un lyrisme
    Dans ce jardin soûlé
    Par ses vapeurs de promesses
    Une invitation à l’abandon
    De revoir un autre jour…
    Je m'enroule dans un rêve
    Au hasard du moment,
    Instant de fuite, silence…
    Reste un soupçon de lucidité
    Pour simplement te dire
    Bonne nuit…….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gabriela18/10/20

      Le sommeil m’appelle... Visage endormi
      Direction le Pays des Rêves... Fée
      Une très belle nuit à tous... Premier quartier de lune avec visage
      Accompagnée de doux rêves... Visage envoyant un baiser

      Supprimer
  6. bonne nuit, c est beau ce retour cette belle nostalgie du passé, ah!!!! ma petite muse tu as depassé cette coeur en agonie....................!!!

    RépondreSupprimer
  7. Christelle Fons15/10/20

    La nuit, va comme une chanson
    Elle suit le pas de l'horizon
    L'aurore, c'est beau comme un trésor
    Ca fond comme de la glace
    Et le jour la remplace

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joel Kerdraon18/10/20

      Bénie la nuit qui prépare le jour
      Qui dans le capitol associe
      Toute chose, tout être à l’ombre
      Toute existence à son génie
      Sans discerner taille et couleur
      Ou sexe ; du vallon où je suis
      Aux eaux du Gange, à l’Obi.
      Le soir à la sombre douceur
      Quand ces mots n’ont plus lèvres
      Bénie la nuit qui m’élève dans l’espace.

      Supprimer
  8. Chris Laure18/10/20

    Nocturne...
    Le jour soudain s’est tu
    L’éclat des réverbères perce les volets clos
    Du piano à l’étage
    Coulent des notes bleues
    Un vieux saxo gémit
    Le blues emplit l’espace
    Une petite pluie vient frapper au carreau
    Dehors l’asphalte luit.

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas1/4/21

    Qu'il est bon de ne pas se lever.
    Ce lit et si parfait que je vais y rester.
    Quelques moments encore pour me
    rassasier,
    Du bonheur de ne pas divaguer.
    Mais je sais que l'heure approche rapidement!
    Je sens une certaine mélancolie de devoir,
    Partir à ce que tout le monde fait,
    Son devoir journalier "Le Travail" !
    Mince qui aurait cru que c'était si dur.
    De toute façon je suis en congé …
    Alors, je me recoucherais dès que j'aurais retrouvé
    Une plénitude que j'avais jadis à somnoler…
    Ainsi qu'à dormir jusqu'à n'en plus finir …
    Bonne nuit à toutes et tous !

    RépondreSupprimer
  10. Nicolas1/4/21

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laudith24/5/23

      Ils sont venus me voir
      Les démons de la nuit
      Traversant le brouillard
      Sous les coups de minuit

      Enfoncée sous mes draps
      Je les entends parler
      Me guettant comme une proie
      Que l’on va sacrifier

      Ils étaient de passage
      Les anges de la nuit
      Venus sur un nuage
      Pour me dire bonne nuit

      Tout au fond de mon lit
      J’ai vu fuir les démons
      Les anges m’ont souri
      En prononçant mon nom
      Je sais qu’ils veillent sur moi...

      Supprimer
  11. Elle dit qu'elle refuse de me voir
    Je peine à y croire
    J'ai besoin d'un isoloir mon âme a
    froid
    c'est l'ennui je compte sans cesse mes
    doigts.
    Elle m'a dit
    elle m'a dit, je l'emcombre
    j'ai voulu qu'il y ait sous mes pieds
    une tombe
    un arrosoir, plein d'amour, ne pourrait redonner, à ma vie son
    humour.
    J'ai croisé le diable aux portes du
    paradis
    il avait l'allure d'un rubis
    la voix douce de cimetière
    un physique au-delà de mes désirs;
    mon cœur devenait flasque à ses dits
    mon âme souple à ses rires.
    Que c'est triste de voir que le beau
    est le laid.
    Naît le beau, surviennent les jérémiades de galimatias incongrues.
    Je me sens mal tout c'est interrompu
    C'est la rupture totale et la sanction
    fatale.
    𝓫𝔂 𝓜𝓪𝓻𝓬-𝓐𝓭𝓪𝓶

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots choisis avec soin se mêlent harmonieusement pour exprimer la tendresse, la passion et la beauté de l'amour. Chaque ligne éveille les émotions et fait battre le cœur avec intensité

      Supprimer
  12. Anonyme20/1/22

    Ceci n’est pas une lettre, ceci est le récit de mes pensées. Toutes ces tristes et vastes emotions qui parcours mon esprit tous les jours et hantent mes rêves chaque nuits.
    Ou je repense à nous, ce que nous étions et sommes devenue.
    Je ne cesse de me dire que pourrions nous être aujourd’hui si tout était différent.
    Ma source d’inspiration de ces quelques instant. Il est 22h46 en ce mois de décembre ou je pense à tous ces mots depuis plusieurs temps sans que je n’ai le courage de les écrire noir sur blanc. Jamais de ma plume ils seront décrit mais de cette tachygraphe ils existeront.
    Un seul temps, éphémère comme nous étions, j’ai parfois, secrètement, l’envie de retourner à ma jeunesse tendre et innocente.
    Douceur de nos moments et nos baisers au coin du soleil et de ce sourire qui parcours mon corps. Feu de ces moments érotique et tendre que nous partagions si jeune.
    Ces mots sont beaux, ces mots sont un rêves, ces mots sont une pensée, pensée nostalgique de ces doux moments de bonheur qui parfois était un orage de haine et d’amour fougueux.
    Nos premiers instants sont loin tout comme toi et moi, tout cela s’écrit au passé car nous ne sommes plus, nous deux, notre lien, que poussière au milieu de cet univers.
    Des milliards de secondes séparent ce froid jour de décembre à nos embrassade langoureuse.
    Sans échanger de mot, nous n’avions besoin de rien pour ce comprendre. En deuil, heureux et malheureux, de ce que nous étions car nous étions et nous ne sommes plus dû à cette funeste incompatibilité qui nous rendait alors compatible et fort. Nous étions beaux, nous étions jeunes et nous avions vécu de bien beau moment. Cela ne se résume qu’a souvenir et boite à chaussure ainsi que quelques gouttes d’encre sur du papier.
    Je pourrais relayer ces mots sur deux albums complet, si je ne m’arrête pas là. Je pourrais continuer jusque demain. Il est bientôt 23h, le sommeil m’appelle, est un jour toi que l’on nomme sommeil. Mystérieux et lointain, tout cela est bien tendre dans mes nuits. Ces mots sont compliqués et ces phrases remplie de faute, faute d’avoir envie de la corriger et juste l’envie d’être brute et reste brutal comme ce que nous étions. Deux pierres, à l’état brute en attentes d’etre sublimé pour devenir précieuse. Es-tu aujourd’hui devenu précieux? As-tu trouvé celui ou celle qui fera de toi le diamant que nous n’avons pas su faire l’un de l’autre? Bien que dans notre état naturel, nous nous révélions être les plus beaux astres de cette terre.

    A nos tendres moments oubliés!
    Aurais-je le courage de te destinés ces mots? Saura-t-on gardé ce dernier secret, juste toi et moi pour toujours?
    Je t’en remercie d’avance cela est mon dernier adieu.
    (je n'ai pas le courage)

    RépondreSupprimer
  13. Aelys30/8/22

    Pas vraiment un poème, pas vraiment de la prose... Juste le fruit de mon imagination !

    Papa, Maman.. Bonne nuit 😘😘😘😊

    Il fait froid...
    Tout est noir...
    Laisse la lumière dans le couloir, maman,
    Comme tu le fais souvent
    J'ai peur la nuit, tu sais...

    Maman ? Pourquoi tu pleures, maman ?
    Pourquoi tes doux yeux bleus
    Qui ont veillé mes nuits, quand je faisais un cauchemar
    Sont-ils soudain pleins de larmes ?
    Souris, s'il te plait ! Tu es plus belle quand tu souris...
    Tu ressembles à un ange alors
    Et papa t'aime encore plus fort !

    Je suis si fatigué... Je vais m'endormir...
    Maman ? Regarde- moi, maman, n'aie pas peur !
    C'est juste une longue sieste, pas vrai ?
    Je vais revoir grand-mère...
    Sois heureuse, maman, tu n'es pas seule !
    Tu sens ton cœur qui bat ?
    Je serai toujours là, à l'intérieur...
    Je t'attendrai très longtemps !
    Je jouerai dans le jardin que tu m'as décrit ce matin...
    Je te raconterai, promis !

    Oh ! Papa, tu es là...
    Pardonne- moi papa !
    J'aurais voulu être fort, oublier ma douleur
    Comme tu m'avais appris, tu te rappelles ?
    J'aurais dû être comme toi, grand et beau
    Et rendre une fille heureuse, comme tu prends soin de maman...
    Mais, papa, je n'arrive plus à bouger...
    Je n'ai pas peur, tu sais ? Je n'ai qu'un seul regret...
    Tu aurais dû pouvoir être fier de moi !

    Papa ? Non, ne pleure pas !
    Tu es un homme, et les hommes ne font pas cela.
    C'est toi qui me l'as dit, quand j'étais tombé de la balançoire
    Ce qu'on avait ri, ce jour-là!
    Souviens toi de notre joie... elle est toujours présente !
    Quand je dormirai, ne pense plus à moi...
    Rappelle toi juste notre complicité
    Quand on faisait une bêtise !
    Et quand tu m'as consolé de la mort de Pitou...
    Tu te rappelles ce que tu as dit ?
    "N'aie pas peur, c'est juste un long voyage"...
    Souviens t'en, papa, et prends soin de maman !
    Je vais rejoindre Pitou maintenant...

    Papa, maman, pardon...
    Je ne voulais pas vous causer tant de chagrin...
    Vous voyez cette étoile, là-haut?
    Celle qui brille le plus fort, que papa appelle la Bergère.
    Quand vous la regarderez, je vous ferai un signe,
    Avec mes amis les anges, et grand mère, et Pitou !
    Alors vous sourirez, n'est-ce pas ?

    Tous s'embrume autour de moi
    Je vois grand-mère, elle me tend les bras...
    La lumière est allumée, au bout du couloir.
    Merci papa, merci maman, j'ai eu une belle vie
    Je vais voir les étoiles, j'en ai toujours rêvé !
    Adieu papa, Adieu maman, oubliez votre enfant
    Qui s'endort doucement, et malgré tout heureux !

    RépondreSupprimer
  14. Sabrina Clover24/5/23

    Le soleil fit son dernier adieu à la terre
    Il devint rouge puis disparut dans la mer
    Le ciel prit un teint moins clair
    Et la lune surgit comme un éclair

    Les étoiles dispersées dans le ciel
    L'éclairaient par leur couleur miel
    Et offrirent aux enfants un sommeil
    Dès qu'ils comptèrent les étoiles dans le ciel

    Les nuages avaient disparu
    Mais la pluie tombait dru
    Les lampadaires éclairaient désormais la rue
    Et ainsi, toute la ville dormit!

    RépondreSupprimer
  15. Saladella31/5/23

    La nuit a mis sa robe sombre
    Celle qui laisse voir sa nudité,
    Et de son voile tapisse d'ombre
    Toutes les rues de la citée.

    De son regard d'un noir douceur
    Elle efface les couleurs du jour
    Unifie pierres,terre et fleurs
    Gommant leurs formes et leurs contours.

    La nuit me plait,j'aime ses heures
    Où le silence englobe tout
    Même si elle engendre des peurs
    Au cours de nos rêves les plus fous.

    Et puis tu es là,dedans ma nuit
    Juste pour moi comme un soleil
    Tu me réchauffes,tu me souris
    Remplis ma bouche de ton miel.

    Quand je mêle ma nuit à ta nuit
    Nous nous mélangeons dans l'amour
    Il n'y a plus ni froid ni pluie
    Mes nuits prennent les couleurs du jour.

    RépondreSupprimer
  16. Michèle Hurdequint18/7/23

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  17. Denis Lefèvre18/7/23

    Pour un air de guitare au coeur de la nuit brune,
    Que de beaux et grands yeux et de seins palpitants,
    Que de mains effilées dont les doigts hésitants
    Ouvrent les jalousies sur un rayon de lune.

    O douce incantation à la bonne fortune,
    Eternelle élégie au fronton des amants,
    O musique si belle aux tempos envoûtants
    Qui font rêver chacun et défaillir chacune !

    La beauté éternelle aux sons mélodieux,
    Etonnant sortilège aux moissons des je t'aime
    Quitte les coeurs brûlants et monte vers les cieux.

    Nuit sereine et nuit folle au jardin de l'amour
    Les aiguilles du Temps ne tournent que le jour,
    La musique le sait et brode sur ce thème !

    RépondreSupprimer
  18. Nadia29/1/24

    c'est adorable ! ça me rappelle que j'ai perdu le fil d'envoyer de doux messages 🔥❤️

    RépondreSupprimer

not visible
Nom

Abandon,1,Absence,2,Abus,1,Accord,1,Action,2,Admiration,1,Adversité,2,Affaires,2,Afghanistan,1,Afrique,1,Aimer,6,Albert Camus,1,Algérie,2,Allemagne,2,Amabilité,3,Ambition,2,Âme,2,Amitié,27,Amour,82,Amour maternel,2,Analectes de la poésie mondiale,75,Analyse,85,André Gide,1,Angleterre,1,Angoisse,1,Anna de Noailles,1,Août,1,Apollinaire,12,Apologie,1,Apparence,1,Arabes,2,Aragon,3,Argent,1,Aristote,2,Art,15,Artaud,2,Artistes,1,Audace,2,Autorité,1,Avarice,2,Avenir,1,Aventure,1,Aveugle,1,Avis,1,Avril,2,Baiser,4,Balzac,3,Beauté,8,Belgique,1,Besoin,2,Bible,1,Bien,5,Biographie,13,Blâme,1,Blessure,1,Bonheur,9,Bonjour,1,Bonne année,12,Bonne nuit,8,Bonté,2,Bouche,1,Brésil,1,Breton,1,Calme,1,Calomnie,1,Canada,1,Caresse,1,Chagrin,2,Chance,1,Charité,3,Charles Baudelaire,3,Charme,4,Chateaubriand,2,Chine,1,Choix,1,cita,1,Citations,373,Citations d'amour,19,Cocteau,2,Cœur,2,Colère,1,Colette,1,Combat,2,Complicité,1,Compliment,3,Comportement,1,Confiance,2,Conscience,2,Conseils,4,Consistance,2,Coupable,1,Courage,2,Crime,2,Critique,1,Cros,1,Croyance,2,Curiosité,1,Danger,2,Décembre,1,Déception,2,Déclarations d'amour,32,Délicatesse,2,Désespoir,2,Désir,2,Destin,1,Devenir,1,Diable,1,Dictionnaire,11,Dictons,15,Dieux,1,Difficulté,1,Divinité,1,Douceur,3,Doute,1,Droit,3,Échec,1,Écrivains,16,Éducation,2,Effort,1,Égoïsme,2,Elsa Triolet,1,Émile Zola,1,Enfance,13,Ennemi,2,Ennui,2,Erreur,3,Esclavage,1,Espagne,1,Espoir,13,États-Unis,2,Éternel,4,Être,3,Expérience,1,Facile,3,Faiblesse,2,Famille,2,Famine,1,Fantastique,1,Faux,1,Femme,12,Fête des mères,7,Fête des pères,1,Février,1,Fidélité,3,Fierté,1,Flaubert,1,Folie,4,Force,4,Fragile,1,France,7,Fuite,1,Générosité,2,Germain,1,Gloire,1,Goethe,1,Goût,1,Grèce,1,Habitude,2,Haïku,1,Haine,3,Halloween,6,Histoires d'amour,28,Hommes,11,Honneur,3,Honte,3,Humanité,4,Humeur,2,Humour,2,Hypocrisie,2,Idée,2,Ignorance,2,Illusion,1,Illustrations,3,Imagination,1,Immortel,1,Impossible,3,Indifférence,4,Infidélité,2,Ingratitude,2,Injustice,2,Innocence,2,Inquiétude,1,Instinct,1,Insulte,3,Intelligence,2,Intérêt,2,Italie,2,Ivresse,1,Jalousie,3,Janvier,1,Japon,2,Je pense à toi,1,Je t'aime,21,Jean Anouilh,2,Jeunesse,3,Joyeuses fêtes,24,Joyeux anniversaire,5,Juillet,1,Juin,1,Justice,4,Lâcheté,2,Lamartine,1,Langage,2,Larmes,2,Latin,1,Lecture,1,Lettres d'amour,14,Lèvres,2,Liberté,3,Littérature,3,Loi,1,Loin,1,Luther,1,Mai,1,Mains,1,Maître,2,Mal,2,maladie,2,Malheur,2,Maman,12,Manière,2,Mariage,15,Mars,1,Marx,1,Mensonge,2,Messages d'amour,22,MF.Gobé,51,Modestie,2,Mort,2,Mots d'amour,23,Musset,1,Naissance,1,Nature,1,Nice,1,Nietzsche,1,Noël,16,Novembre,1,Octobre,1,Œuvres,28,Papa,1,Paris,3,Parole d'amour,3,Passion,2,Patience,1,Peine,1,Pensées d'amour,5,Peur,2,Philosophie,1,Phrases d'amour,17,Physique,2,Plaisir,6,Poème Musical,2,Poème politique,2,Poème psychologique,10,Poèmes,256,Poèmes d'amour,199,Poésie,125,Poésie d'amour,9,Poésie engagée,5,Poésie fiscale,1,Poésie légère,2,Poésie religieuse,2,Poésie Romantique,11,Printemps,5,Proverbes,67,Proverbes d'amour,6,Querelle,1,Raison,3,Recette,1,Regard,1,Regret,2,Remerciement,1,Respect,1,Richesse,1,Rimbaud,13,Roland Barthes,1,Rupture,1,Russie,1,Sagesse,2,Saint-Valentin,8,Sentiment,1,Séparation,1,Septembre,1,Service,1,Sincérité,6,SMS d'amour,20,Solitude,2,Souffrance,4,Sourire,2,Spiritualité,6,Stupidité,2,Suède,1,Talent,1,Temps,6,Tendresse,2,Textes d'amour,29,Texto,7,Tolstoï,1,Trahison,1,Tristesse,119,Tu me manque,3,Turquie,1,Verlaine,2,Vice,1,Victor Hugo,44,Vie,12,Vœux,16,Voltaire,1,Voyage,1,
ltr
item
Poèmes & Poésies: Bonne nuit en poésie : Des poèmes qui enflamment vos cœurs
Bonne nuit en poésie : Des poèmes qui enflamment vos cœurs
Découvrez les plus beaux textes sur la nuit pour exprimer vos vœux de bonne nuit à travers des poèmes uniques. Inspirez-vous sur notre site de poésie
https://1.bp.blogspot.com/-MAo_3s83zvg/Vx3jA34z8eI/AAAAAAAAEpk/ie5_64gBFqIM1GzOrQcVtTZ9QjBj4AMSwCLcB/s16000/bonne%252Bnuit.jpg
https://1.bp.blogspot.com/-MAo_3s83zvg/Vx3jA34z8eI/AAAAAAAAEpk/ie5_64gBFqIM1GzOrQcVtTZ9QjBj4AMSwCLcB/s72-c/bonne%252Bnuit.jpg
Poèmes & Poésies
https://www.poesie-damour.com/2013/10/bonne-nuit.html
https://www.poesie-damour.com/
https://www.poesie-damour.com/
https://www.poesie-damour.com/2013/10/bonne-nuit.html
true
4914560654992383482
UTF-8
Chargé tous les messages Aucun article trouvé VOIR TOUT Lire la suite Répondre Annuler la réponse Supprimer Par Accueil PAGES LES MESSAGES Voir tout RECOMMANDÉ POUR VOUS ÉTIQUETTE ARCHIVE Rechercher un poème, une citation… TOUS LES MESSAGES aucun article correspondant à votre demande n'a été trouvé Retour à l'accueil Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dim Lun Mar Mer Jeu Ven sam Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janv Févr Mars Avr Mai Juin Juill Août Sept Oct Nov Déc maintenant il y a 1 minute $$1$$ minutes ago Il ya 1 heure $$1$$ hours ago Hier $$1$$ days ago $$1$$ weeks ago il y a plus de 5 semaines Followers Suivre CONTENU VERROUILLÉ ÉTAPE 1: Partager sur un réseau social ÉTAPE 2: Partager le lien avec vos amis Copier tout le code Sélectionner tout le code   Tous les codes ont été copiés dans le presse-papiers Impossible de copier les codes / textes, appuyez sur les touches [CTRL] + [C] (ou CMD + C avec Mac) pour les copier. Sommaire :